Thread Rating:
  • 0 Vote(s) - 0 Average
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nous avons Sac Longchamp Hobo
#1
X, Nous avons Sac Longchamp Hobo été amenés à croire, est aussi naturel que la respiration. Mais en fait, soutient le philosophe britannique Alain de Botton, il est «proche de la science des fusées en complexité». Ce n'est pas seulement une force puissante, mais souvent contraire à beaucoup d'autres choses dont nous nous occupons. Le sexe crée intrinsèquement des conflits en nous. Nous craignons le sexe avec des personnes que nous ne connaissons pas ou ne nous aimons pas. Cela nous fait envie de faire des choses qui semblent immorales ou dégradantes, comme des gifles ou des attaques. Nous nous sentons maladroit en demandant aux gens que nous aimons pour les actes sexuels que nous voulons vraiment.

Il ne faut Sac Longchamp Hobo pas nier que le sexe a ses charmes en sueur et, dans ses moments les plus exquis, dissout l'isolement que la vie incarnée nous impose. Mais ces moments sont rares, l'exception plutôt que la règle, dit de Botton, fondateur de Londres École de vie. 'Le sexe nous causera toujours des maux de tête, ce n'est pas quelque chose dont nous pouvons nous excuser miraculeusement'. Nous souffrons en privé, nous sentons 'douloureusement étranges au sujet du sexe que nous désirons ou nous essayons d'éviter'.

Si nous nous Sac Longchamp Hobo tournons vers des livres sexuels pour nous aider à travailler sur cette expérience centrale de nos vies, nous sommes généralement assurés que la plupart des problèmes sont mécaniques, c'est une question de méthode. Dans son nouveau livre intitulé Comment penser plus au sujet du sexe, De Botton fait valoir que nos difficultés résident davantage dans la multiplicité des choses que nous voulons de la vie, ou de l'accumulation des ressentiments quotidiens, ou de la rareté du désir sexuel. Voici quelques-unes des questions les plus Sac Longchamp Hobo élémentaires auxquelles il répond. -Les éditeurs
Reply


Forum Jump:


Users browsing this thread: 1 Guest(s)